Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

info

Mortalité des veaux et tare génétique 8 % des Holsteins seraient porteuses d’une anomalie génétique

Les veaux holsteins homozygotes souffrent de diarrhées chroniques et sont négatifs aux analyses de pathogènes. (©TNC)

Une tare génétique récessive vient d’être découverte chez les Prim’holsteins par les généticiens allemands du Vit. Cette mutation induit une surmortalité des veaux suite à des troubles du métabolisme du cholestérol. Le taureau Storm, serait à l’origine de cette anomalie dont près de 8 % de la population holstein allemande serait porteuse hétérozygote.

L'Association Holstein allemand (Dhv) met à jour la découverte d'un nouveau haplotype (région du génome qui a muté) qui provoque une mortalité accrue des veaux. La cause génétique a été décelée suite à des veaux qui ne parvenaient pas à se développer, sans appétit, et souffrant de diarrhées incurables se terminant par le mort entre un et cinq mois après la naissance.

Suite à ses symptômes, un groupe de recherche a été convoqué. Grâce à la coopération du Vit à Verden avec l'Institut de l'Elevage à Kiel, l'Université de médecine vétérinaire de Hanovre ainsi que l'Université de Munich, une prédisposition génétique commune a été identifiée chez ces veaux morts.

L'analyse génomique a permis d'identifier une association entre un haplotype et un trouble du métabolisme du cholestérol. La généalogique des individus porteurs de cette mutation récessive révèle la lignée de l'éminent père américain Maughlin Storm à l'origine de cet haplotype. L'utilisation massive de ce taureau et sa progéniture a entraîné une distribution à grande échelle de la mutation au sein de presque toutes les populations holsteins du monde. Tous les veaux morts portaient dans leur pédigree une double origine Storm.

Sur la base des résultats, un test d'haplotype a été développé qui est capable de prédire avec une précision de 80 % si les animaux sont porteurs de la mutation.

Selon les évaluations des généticiens, il y a une fréquence d'environ 8 % de porteurs hétérozygote dans la population holstein allemande, soit 1,8 million de nouveaux individus porteurs chaque année. A l'heure actuelle, approximativement 0,16 % des veaux naissent porteurs homozygotes de la mutation et sont à même de tomber malade.

Avec l'utilisation de test génétique, il sera possible d'identifier les accouplements à risque. Le groupe de recherche travaille actuellement sur l'identification de la mutation afin d'augmenter la précision et la fiabilité des tests.

Après la réunion annuelle Interbull qui a eu lieu à Orlando début juillet, le Vit publiera les listes des taureaux étant porteurs de la mutation en fonction du test d'haplotype prochainement disponible.

Partager cet article

Repost 0